Comment vous avez trouvé les films ?

 Posted by on mars 25, 2015 at 12:15  Commentaires fermés sur Comment vous avez trouvé les films ?
mars 252015
 

Vous avez aimé(es) quelle(s) film(s) du Festival 2015 ? / Which films did you like from the Festival du Film Vert 2015

View Results

Loading ... Loading ...
oct. 042011
 

Apres mon première année avec panneaux photovoltaïques sur mon toit, j’ai fourni 2505 kWh d’électricité au réseaux français.

Avec le tarif d’achat à €0.58 sur/kWh ça fait €1452,90 dans une année. Pas mal, et bien sur le chemin d’amortir le coût d’installation dans 7 ans.

Voila mon experience.

Pensées après mon stage de Permaculture

 Posted by on juillet 26, 2011 at 12:39  Commentaires fermés sur Pensées après mon stage de Permaculture
juil. 262011
 

Il est intéressant de regarder vous-même votre propre vision du monde a changé.

Comme je l’ai conduit à Steve et Hansons Fiona « Permaculture Eden » pour mes deux semaines de stage, je me demandais si après ces deux semaines je sais enfin ce qu’il faut planter avec quoi. Je suppose que j’ai eu la permaculture fixée dans ma tête comme des «hippies de jardinage », et la seule raison que j’étais vraiment été parce que le Manuel de transition fortement suggéré qu’elle était une bonne chose à faire.

J’ai toujours aimé la nature – je faire de la randonnée en montagne et en forêt, mais je suppose que je l’ai vu comme une sorte de chose agréable.Grande pour entrer dedans, mais rien à voir avec le monde réel de personnes.
Puis vint l’immersion de deux semaines, avec un fantastique groupe de gens intelligents, qui vient à l’ensemble du sujet sous différents angles. Nous avons eu différentes cultures, mangeaient des aliments différents (je ne suis pas, et presque certainement ne le sera jamais par choix, un végétalien), parla différents tounges indigènes, et venus d’horizons différents. Un mélange de pratique et sans espoir (Je travaille toujours sur mon identification d’herbes et d’arbres), mais tous avec un grand désir d’apprendre sur le sujet.
Le premier jour, j’étais sceptique. Tous ces discours sur le peuple qu’il a commencé. À la fin de la deuxième journée j’ai été accroché. Cela n’a pas été hippie, c’était vraiment la science de conception! J’étais dans mon élément. À la fin de sept jours, nous avons été en raison d’une pause. J’en avais besoin, plaidant «ma tête est complet ». Mais nous avons continué de discuter, et maintenu l’apprentissage. À la fin du cours, nous avions appris toutes sortes de choses, certains nouveaux, d’autres moins, et peut-elle morceau tous ensemble. Nous étions si contents de notre conception, et nous tous voulaient rester et le construire, et voir si elle pouvait vraiment être fait.Je suis sûr que nous allons construire une partie de l’ensemble quelque part.
Avant de nous tous à parti, nous avons organisé une fête, et j’ai conduit au supermarché pour acheter de la bière. Il semblait si étrange d’entrer dans cette boutique énorme et acheter des choses que nous pourrions simplement faire pousser.
Le jour suivant, pendant la conduite la maison, j’ai réalisé que je ne verrais jamais le monde de la même manière à nouveau. Ce qui avait été belle haies assez sur la manière, était devenu bords fabuleuse, pleine d’interaction, de coopération et de compétition. Ce qui avait été des belles champs est devenue déserts sans vie, une monoculture debout dans une impasse sans vie ex-sols pris en charge par les pesticides et les engrais. Et les arbres! Pas seulement satisfaire à regarder, mais une source de tant de choses, capable, si elle est gérée correctement, de maintenir un grand partie de nos besoins.

Quand je suis retourné à Ferney-Voltaire, mon humeur pensive poursuivi. Qui savait qu’il y avait tellement de nourriture qui traînent de plus en plus dans la ville déjà? J’avais pensé faire pousser des aliments dans la ville serait vraiment difficile, mais maintenant je sais qu’en travaillant avec la nature, plutôt que contre elle, ce sera beaucoup plus facile que nous le pensons.

Café Vert Rapport: Déchets

 Posted by on septembre 29, 2010 at 21:34  1 Response »
sept. 292010
 

Encore une Café Vert épatant! Avec une vingtaine de participants, nous n’avons presque même pas eu le temps d’entendre chaque personne! Avec de grands remerciements à Tina qui nous a apporté une touche d’expertise, mais aussi merci à chacun des participants pour être venu et pour avoir partagé ses expériences.

Quand il est question de déchets, il semble qu’il n’y ait pas de place pour des tours de magie. Les règles habituelles sont de mise:

REDUIRE, le plus possible, la quantité de déchets que vous générez.

Composter semble très populaire et j’ai trouvé quelques trucs et astuces sur le site de Sidefage.

Pour ceux d’entre vous qui habitent en appartement, pensez à un composteur commun. Il ne devrait pas sentir et diminuez réellement les déchets que vous jetez dans les ordures ménagères.

Pour la machine à laver, certains ont suggéré l’utilisation de ces balles en plastique pour remplacer la lessive en poudre ou liquide. Pour ceux qui les ont essayées, l’avis est partagé:50/50. Ils sont d’accord pour dire qu’elles nettoient le linge mais certains auraient constaté qu’elles abîmeraient les vêtements fragiles. D’autres ajoutent du parfum à la lessive ou aux vêtements qui ne sentent rien et cela les dérange.

Une autre suggestion utile était de couper le bout des tubes contenant du dentifrice, de la pommade pour les mains ou pour le visage quand on n’arrive plus à faire sortir le produit par le côté bouchon — cela vous permettra de vous servir du produit pendant une semaine supplémentaire, ainsi réduisant les déchets tout en économisant de l’argent! En fait, tous les participants au Café vert le font déjà.

RE-UTILISEZ tout ce que vous pouvez.

Phillipe a lancé le débat sur le thème de la réutilisation. La discussion était vive, les suggestions comprenaient les vide-greniers qui sont un excellent moyen de se débarasser d’objets dont quelqu’un d’autre pourra ensuite se servir, et bien-sûr aussi d’acquérir des objets. Toute une panoplie de sites internet ont été mentionnés, à l’instar de Freecycle, ebay, craigslist, anibis, paru-vendu, zannonces et ricardo – sans oublier les annonces gratuites que l’on peut afficher dans pratiquement chaque supermarché en ville.

Agnès voulait savoir si quelqu’un avait une idée où on pouvait faire recharger des cartouches d’imprimante épuisées. Est-ce que quelqu’un aurait une piste ?

Paul s’est renseigné auprès de LJC Multimedia; ils suggèrent d’utiliser des cartouches génériques plutôt que de recharger les cartouches épuisées, car selon eux, on risquerait d’endommager l’imprimante — ce qui ne contribue ni à faire des économies ni à protéger l’environnement!

RECYCLER

Nous avons beaucoup discuté le recyclage – tout le monde ramassais leurs déchets à recycler par les moyens différent avant de les apporter aux conteneurs.  Une personne avait la chance d’avoir les conteneurs à coté de sa poubelle.

REPARER – la quatrième règle de trois

Philippe nous à rappelé que même aujourd-hui on peut beaucoup réparer; de l’électroménager qu’on peut réparer avec les pièces détachées trouvées sur plusieurs sites web – cherchez Google pour « pièces détachées »  (j’ai utilisé 1001piles.com poue le gadgets qui avaient besoin de piles neuves) – jusqu’ à un iPod mort qui on peut faire réparer  au Podspital pres de Plainpalais à Genève.

Pour la reparation d’ordinateurs, essayez LCJ Multimedia dans la Grand Rue, ici à Ferney-Voltaire.