Un cadeau pour commencer la nouvelle année.

 Posted by on janvier 9, 2013 at 18:00  Commentaires fermés sur Un cadeau pour commencer la nouvelle année.
janv. 092013
 

Cet e-livre est un guide pour ré-imaginer nos villes et de notre mode de vie pour trouver un moyen de réduire nos émissions de carbone à zéro.

Ce livre, écrit par Alex Steffen, est complètement libre de partager avec d’autres, car il a un « creative commons » licence.

Comme il est tout neuf, il est uniquement disponible en anglais, mais, si quelqu’un est intéressé à le traduire en français, l’auteur va nous permettre.

Téléchargez-le ici.  Lisez-le. Partagez-le.

Ma Vision: Ferney 2032

 Posted by on décembre 2, 2012 at 22:37  Commentaires fermés sur Ma Vision: Ferney 2032
déc. 022012
 

La première chose que vous remarquez lorsque vous entrez Ferney-Voltaire est la couleur verte. Tout espace qui s’y prête semble être couvert de fleurs, fruits et légumes. En fait, bon nombre de bâtiments est difficile à voir derrière la végétation. Les jardins familiaux sont omniprésents et plusieurs AMAPs actives s’y sont installées. Plus de la moitié de la nourriture requise pour nourrir les habitants de Ferney est cultivée au sein de la ville.

La prochaine chose que vous remarquez est la merveilleuse atmosphère tranquille. Le centre-ville n’est pas entièrement interdit aux voitures, mais la limite de vitesse a été réduite à 20 km/h et la plupart des gens qui ont une voiture ne s’en servent pas pour circuler en ville. Cela ressemble un peu au centre de Lucerne. Il y a toutes sortes de vélos – avec ou sans remorque pour les marchandises et les enfants. Le vélos taxis procurent des emplois locaux et permettent à chacun de se déplacer en ville. Les pistes cyclables s’étendent sur l’ensemble de la commune et les piétons et les cyclistes peuvent se déplacer à travers la ville sans jamais avoir besoin d’emprunter la route.

Quant aux logements, il y a eu deux changements majeurs. Les logements existants ont été légèrement élargis pour mettre en place l’isolation par l’extérieur et le triple vitrage, et la plupart des toits est équipé de panneaux solaires. Les nouveaux logements sont à énergie positive, générant plus d’énergie qu’ils n’en consomment, et sont conçus pour avoir aucun impact sur les espaces cultivables. Tous les nouveaux et beaucoup d’anciens bâtiments ont des toitures végétalisées s’ils ne sont pas adaptés à l’énergie solaire. Le stationnement est souterrain mais est éclairé par des puits solaires pendant la journée pour économiser de l’énergie.

Le « shopping » est désormais basé sur l’économie locale. Tous les commerces et artisans locaux acceptent la monnaie locale. Il y a plusieurs points de vente de produits agricoles locaux (une extension des AMAPs) qui fournissent des aliments sains, biologiques et de saison. Le nombre de cafés a également augmenté, préparant tous de la nourriture locale. Deux systèmes de voitures partagées / de location et une coopérative de location d’outils ont vu le jour, la boucherie, la fromagerie et les boulangeries prospèrent grâce aux produits locaux qu’ils vendent. Le marché du samedi a été élargi – il est maintenant 100% bio et 95% local, et tous les résidents ont le droit de vendre les produits de leurs propres jardins, tout en étant payés dans la monnaie locale.

La Poterie a été convertie en zone industrielle moderne, fabriquant ses produits avec des matériaux locaux (tels que le bois et l’argile) ainsi qu’avec les matériaux de la petite déchetterie/ centre de recyclage. En outre, il existe plusieurs boutiques de réparation/réutilisation où les gens peuvent apporter les objets tombés en panne, créant ainsi davantage d’emplois dans la ville et permettant aux gens d’acquérir plein de nouvelles compétences utiles.

La vie associative locale est en plein essor. L’accès à Internet sans fil dans toutes les salles publiques facilite la recherche commune de solutions et d’innovations et permet d’accélérer la mise en oeuvre des projets de la ville – en particulier les nouveaux projets artistiques. Le fait de pouvoir contacter des intervenants par Skype plutôt que devoir les faire venir sur place apporte beaucoup de nouvelles idées à Ferney. L’un des projets locaux préférés sont cependant les deux « Arbres de Fête » dans le Parc de la Tire et dans le Parc de l’Abbé Boisson – avec un système de réservation (gratuite) à la Mairie. Toutes les personnes résidant dans la ville peuvent réserver la zone du parc autour d’un arbre pour organiser une fête en plein air – ceux qui ne laissent pas les lieux propres ne seront simplement plus autorisés à revenir. Cela contribue de manière significative à l’interaction sociale dans la ville pendant l’été.

Vous aimez ce vision? Vous n’êtes pas de tout d’accord? Envoyez-nous (Enable Javascript to see the email address) votre vision de l’avenir.

Imaginons Ferney-Voltaire

 Posted by on juin 3, 2012 at 21:50  Commentaires fermés sur Imaginons Ferney-Voltaire
juin 032012
 

Nous avons reçu cette courriel âpres notre atelier, et nous avons demandé permission de le publier sur notre site web.  Si vous avez les idées ou un vision de Ferney-Voltaire dans l’avenir, svp l’envoyer à nous (Enable Javascript to see the email address) pour joindre le débat.

Bonjour,

je vis à Ferney depuis 2002 avec mes trois enfants. Je n’ai malheureusement pas pu participer à l’atelier « Imaginons Ferney jusqu’en 2032 » et j’aimerais donc vous transmettre mes réflexions sur la question.

Voici ma vision de l’avenir…

  • La ville est devenue une « écoville » par excellence. Elle est vraiment bien aménagée pour les piétons et les vélos. Elle a adopté une politique restrictive par rapport aux voitures (moins de parkings, etc.) pour décourager l’implantation des gens qui la traiteraient comme une ville dortoir. Les transports publics sont privilégiés, les trajets à vélo et à pied également. Il y a une bonne signalétique pour protéger les piétons et les voyageurs à vélo.
  • Le centre-ville est devenu une zone sans voitures. Elles sont désormais obligées de faire un grand détour pour voyager entre Gex (et autres) et Genève.
  • Tous les programmes immobiliers classiques (et surtout la construction des maisons individuelles) ont été arrêtés. Seuls sont admis des projets vraiment « verts »  et de haute densité, qui prennent peu de place horizontalement (voir ce qui se fait en Europe du Nord). et on préserve le maximum d’espace pour les projets publics (parcs, potagers, etc.).
  • Chaque nouvelle construction au centre-ville doit désormais être en harmonie avec le style du centre historique (dont il ne restait pas beaucoup, mais en réduisant le nombre de bâtiments moches, de parkings, de plazas soviétiques en béton, etc., on a réussi à mettre en valeur ce qui restait).
  • Les classes des écoles élémentaires sont maintenant plus petites, donc avec de meilleures conditions pour les élèves et les enseignants, car les élèves dont les parents ne paient pas d’impôts à Ferney n’y sont plus admis.
  • Le tri sélectif est pratiqué partout et par tout le monde. Il est possible de déposer les déchets végétaux pour faire du compost. En plus, chacun qui le veut a la possibilité de cultiver un petit jardin potager…
  • Le parc Abbé Boisson a été aménagé avec des aires de jeux solides et sécurisés du type utilisé beaucoup à Paris, à New York, etc. Les installations dangereuses (y compris la « banane » et la passerelle très aérienne qui est dangereuse pour les tout petits) ont été enlevées et il y a plusieurs balançoires. (voir par ex. http://www.nycgovparks.org/facilities/playgrounds/ ou http://parcsetjardins.equipement.paris.fr/)
  • Les bâtiments du Centre d’Aumard et des commerces en face (Keep Cool, Française des Jeux, Institut Pascale, etc.) ont été remplacés par des espaces commerciales modernes qui sont plus jolies, prennent moins de place (plus compactes, moins d’espace perdu comme des escaliers en béton inutiles et dangereuses, etc.) et donnent vraiment envie de faire de la lèche-vitrine et peut-être même d’acheter quelque chose…
  • Il y a plus d’entreprises artisanales et moins d’agents immobiliers et même une ou deux petites entreprises agricoles, ainsi que nous pouvons être sûrs qu’il y aura toujours quelques vaches à Ferney !