Transition Ferney-Voltaire

 

Nous vivons une période décisive, une période où le changement s’accélère, des changements qui vont bouleverser en profondeur notre mode de vie.

Un des principaux changements, déjà largement médiatisé, est le réchauffement climatique.  Un autre changement, moins connu mais tout aussi important, est le pic pétrolier, c’est-à-dire le phénomène de raréfaction des ressources pétrolifères.

En quoi le pic pétrolier nous concerne-t-il ? Toute notre société repose sur l’accès à des ressources en énergie abondantes et bon marché. Que consommons-nous qui ne dépendent pas du pétrole? Depuis 150 ans, le pétrole, formidable source d’énergie, a révolutionné le visage de notre société, nous rendant du même coup extrêmement dépendants.

D’après l’Agence internationale de l’énergie, le pic pétrolier s’est produit en 2006. Cela signifie qu’à l’avenir, on extraira de moins en moins de pétrole et de plus en plus difficilement,  alors que les besoins continuent à croître, entraînant une hausse continue des prix. Nous en voyons déjà les effets dès qu’une crise touche le Moyen Orient.

Un changement dans notre mode de vie est inévitable et il est préférable de s’y préparer plutôt que de le subir. L’objectif de Transition est justement de préparer la descente énergétique et de développer notre résilience, c’est-à-dire notre capacité à rebondir après un choc (pétrolier ici).

Un avenir pauvre en pétrole ne signifie pas le retour à la bougie. Le pétrole nous a amené un certain confort mais il a aussi entraîné des excès, un rythme de vie effréné, la pollution…

L’idée de base de Transition est d’élaborer, en stimulant le génie collectif et la créativité d’une communauté, une vision positive du futur, un futur frugal en pétrole mais riche en sens, un futur où la qualité remplace la quantité, un futur plus local, plus sain, plus riche en relations de proximité…

Le modèle de Transition se concentre ensuite sur la réalisation pratique de cette vision.

Pour éviter les problèmes liés au réchauffement climatique et au pic pétrolier il faut :

1.  Réduire nos émissions de CO2 de 80%

2.  Réduire notre dépendance du pétrole

3. Améliorer notre résilience locale dans tout ce qui touche à notre vie quotidienne, l’alimentation, les transports, l’énergie, les déchets, l’économie, la santé etc.

Et tout cela se fait de manière conviviale en ayant du plaisir.

L’initiative “Ferney-Voltaire en transition” vient d’être lancée.

Pour en savoir plus, contactez nous…..

(Enable Javascript to see the email address)

 Posted by on mai 6, 2011 at 12:45

  One Response to “Transition Ferney-Voltaire”

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)